Evènements

1. Passés :

Nouveau Testament Ngombale : le plus beau cadeau des Mbafung

Il aura fallu douze années de dur labeur, pour parvenir à la publication du Nouveau Testament en langue Ngombale dont la dédicace a eu lieu samedi, 27 avril 2019. C’était dans l’enceinte de l’école publique de Babadjou, département des Bamboutos, région de l’ouest-Cameroun.

Décrite par la plupart des orateurs du jour comme la rencontre entre le spirituel et le culturel, la dédicace du nouveau testament Ngombale l’a été dans ses aspects liturgique, protocolaire et festif. Plusieurs interventions en français, anglais et Ngombale, musique et danse de la région, tenues pastorales, traditionnelles et modernes, lectures, exhortations et chants bibliques, rires, youyou et acclamations, tout y a été.

Une forte mobilisation

La forte chaleur de Babadjou n’aura rien enlevé à la joie des populations et au caractère populaire de l’événement. Au contraire, les ressortissants Mbafung des deux groupements Babadjou et Bamensingue, se sont fortement mobilisés. Venus célébrer « le plus grand cadeau de leur histoire » selon les propos du représentant des chefs traditionnels, ces hommes et femmes de tous âges, au nombre du millier, se sont rassemblés comme un seul homme. Autour de CABTAL et ses partenaires, ils marquaient d’une pierre blanche l’ «  ère nouvelle, une nouvelle naissance ». Une évocation du changement, de la réconciliation d‘avec Dieu, de la restauration de la paix et de l’unité des cœurs des enfants d’un peuple, message central de la cérémonie !

Le point culminant a été, assurément, l’entrée en scène du nouveau testament. Transporté par quatre adolescentes, encadrées par deux hais de danseurs traditionnels, la Parole de Dieu a été reçue avec des cris et des chants d’allégresse de la foule. Le mot du conseiller en traduction, attestant la conformité du nouveau testament à l’original grec, la lecture du texte biblique en langue Ngombale, par une jeune lycéenne d’à peine quatorze ans, très applaudie, sont venus ajouter de l’ardeur à la célébration. « Ce n’est pas un rêve ! » « Dieu s’exprime désormais en langue Ngombale ! », entendait-on clamer ici et là.

Le défi de l’utilisation du Nouveau Testament

Pour papa Paul, le représentant des chefs traditionnels, la langue Ngombale « a franchi le seuil de son environnement pour accéder au temple des parlers universels » et les Mbafung deviennent « un peuple écoutable dans le monde ». Il rappellera, tout naturellement, le sacro-saint devoir des locuteurs de cette langue, d’en faire la promotion. D’où le vibrant appel lancé à tous les fils et filles du terroir d’acheter d’abord, chacun, une copie du Livre des livres, pour un usage personnel.

Pour terminer, des remerciements à n’en point finir pour CABTAL, maître d’œuvre du projet, et OneBook, son partenaire financier, en reconnaissance des énormes sacrifices consentis par ces organisations pour appuyer la traduction de ces Écritures en Ngombale ! Le Directeur Général de CABTAL, Emmanuel Keyeh, s’est dit fier du travail accompli et de l’accueil réservé au Nouveau Testament. Il a toutefois relevé la nécessité pour les églises et les autorités locales d’encourager leurs membres et populations à « utiliser ce Nouveau Testament en vue d’une transformation durable ».

......................................

Séminaires sur la guérison du traumatisme

Témoignage: «Je ne savais pas que j'étais traumatisé par les événements qui se sont produits dans ma vie. J'ai reçu des soins et maintenant je peux aider les autres ».

......................................

Formation : les traducteurs de la Bible à l’école

Depuis lundi 06 mai 2019 une douzaine de traducteurs de la Bible en langues Mengambo (Ouest-Cameroun), Njyem et Bangando (Est-Cameroun), sont au centre de formation de CABTAL à Yaoundé. Pendant deux semaines, ils recevront leur deuxième Cours d’Introduction aux Principes de Traduction (CIPT2).  

Quand la communauté veut la Bible...

Une délégation de la communauté Nweh (Lebialem, Sud-Ouest) a rendu visite à la CABTAL ce 09 mai 2019. Ces élites réchauffent l’entente conclue avec la CABTAL en 2017 pour la traduction du Nouveau Testament dans leur langue. Un exemple à suivre par d’autres élites et communautés.

....................................

Eglises : CABTAL relance les rencontres avec les leaders

Le département des relations avec les églises et l'interaction avec les Saintes Ecritures est actif dans le contact avec les leaders d'églises.  Il est attendu de ces dernières un soutien plus accru à CABTAL, en organisant, par exemple, des dimanches de traduction dans leurs communautés respectives.

....................................

ET DE 33 POUR LA CABTAL

La célébration de 33 années de services de la CABTAL a eu lieu du 18 au 24 janvier 2020

  • Yaoundé
  • Bamenda
  • Maroua

NOUVEAU DIRECTEUR GENERAL DE LA CABTAL

M. Emmanuel Keyeh Lufang a officiellement été présenté aux divers partenaires de la CABTAL le 24 janvier 2020 lors de la cérémonie de clôture de la célébration du 33e anniversaire de la CABTAL.

...........................................

2. Futurs

Date

Lieux

Evènements

14 mars 2020

Ndikinimeki

Dédicace du Nouveau Testament en Tunen

 

       ? Nitoukou Dédicace du Nouveau Testament en Tunen
       ? Yingui Dédicace du Nouveau Testament en Tunen

3. Face au Coronavirus, CABTAL prépare une manuel pour aider les communautés linguistiques à la prévention par l'alphabétisation.

ACTIFS

Débout contre le Coronavirus

Contre le Coronavirus, il faut agir. Il faut anticiper. La CABTAL se soucie des  communautés linguistiques au Cameroun qui n’ont pas accès aux langues officielles. Beaucoup d’entre elles sont en marge de la sensibilisation préventive du Coronavirus. A cet effet, un manuel d’alphabétisation est conçu pour aider les locuteurs des langues maternelles à se prémunir contre cette pandémie. Le manuel est élaboré en français et en anglais et sera traduit dans diverses langues par les équipes du terrain. Ce livret sera utilisé pour les près de 6903 apprenants dans les classes d’alphabétisation en respectant les normes prescrites.

 

CONTRATTAQUE

Il ne fallait pas céder à la panique. La contrattaque porte du fruit. Nous sommes reconnaissants au Seigneur pour la contribution actuelle de la CABTAL sur la sensibilisation contre le COVID-19. En effet, le manuel préparé par l’organisation est progressivement traduit et utilisé par plusieurs communautés linguistiques. Après avoir reçu le document dans son téléphone, un locuteur Ngiembonn a dit « Merci pour cette excellente traduction qui va vulgariser l’information sur le COVID-19 ». Un personnel de santé chez les Lamnso’ a soutenu que ce livret est un formidable outil, par ce qu’elle avait essayé sans succès la traduction de certains concepts en sa langue maternelle.

Les fichiers audio-texte sont produits en langues et certaines radios communautaires s’en servent pour la sensibilisation. Voici les langues dans lesquelles le document est disponible au 09 avril 2020. Pour le Nord-Ouest Babanki, Ngwo, Lamnso’, Bambili, Isu, Moghamo, Nwen, Tigon Mbembe, Oku ; Littoral : Bakoko ; Centre : Nulibie, Lefa, Ewondo ; Ouest : Bamoun, Ngiemboon.

Quelqu’un nous a écrit ce 09 avril 2020 :

« J'ai entendu et été témoin du merveilleux travail que vous faites pour faire en sorte que les gens, moi y compris, soient au courant de la sagesse de la Sainte Bible en utilisant leur langue maternelle et locale.

J'ai été rempli de joie cette fois-ci en tombant sur une courte vidéo de sensibilisation en langue Nkwen, sensibilisant les gens face à la terrible pandémie du COVID19.

Félicitations pour cela parce que vous faites juste la bonne chose.

J'espère que vous le ferez pour d'autres langues locales ».

Oui, nous continuons et bientôt 40 langues auront complété ce travail malgré le confinement.

Véritable contrattaque.

 

VISIBILITE

Le 09 avril, M. le Premier Ministre Chef du Gouvernement a énoncé sept mesures complémentaires dans la lutte contre le COVID-19. CABTAL qui était déjà à pied d’œuvre se reconnait particulièrement dans le cinquième point de ces mesures à savoir, l’utilisation des langues locales pour la sensibilisation en zones rurales et urbaines. L’initiative de la CABTAL contre le COVID-19 avec 45 langues a ainsi donné plus de visibilité à l’organisation. Cinqet passages importants dont les journaux parlés de grande écoute sur la CRTV le media officiel et STV ces dernières semaines ont permis de rendre compte de cette contribution citoyenne.

Nous remercions Dieu.

 

GARDER LE CAP

Les réajustements de fonctionnalité au travail permettent à la CABTAL de maintenir le cap. Comme dans plusieurs autres contextes sur la terre, internet est très sollicité. Par exemple, à partir de leurs bureaux, les conseillers en traduction font la vérification des travaux en ligne par des vidéoconférences avec les équipes de langue au village. Ceci extrait un peu de la chaleur humaine habituelle dans ces sessions, mais l’essentiel est sauf. Sur un autre plan, la CABTAL est maintenant engagée à produire les manuels sur le COVID-19 en 74 langues. Les traducteurs sont mobilisés et le service d’impression tourne à plein régime pour les près de 15 000 copies du manuel à livrer au communautés locales dans leurs langues.

 

EXPANSION

Avec le travail en langues maternelles, la CABTAL a bien anticipé sur le COVID-19. Théoriquement, l’expansion de la sensibilisation ne devrait laisser que très peu de place à l’expansion du  virus. Une action en droite ligne de la volonté et des instructions des autorités nationales. En dehors des deux langues officielles, voici la liste des langues maternelles dans lesquelles la CABTAL a déjà produit les supports de sensibilisation :

Aghem, Akoose, Awing, Babanki, Bafaw, Bafut, Bakoko, Balong, Bambili, Bambui, Bambuko, Bamoun; Bangando , Baycawara, Bum, Buwal, Esimbi, Ewondo, Fulfulde, Gavar, Isu, Kenyang, Kom, Lamnso, Lefa, Limbum, Mada, Mankon, Matal, Mbembe, Mbudum, Mengaka, Mengambo, Meta, Mina, Mmen, Mofu-Gudur, Moghamo, Mokpe, Moloko, Mpumpong, Mundani, Ngiemboon, Ngomba, Ngombale, Ngie, Ngwe, Ngwo, Njyem, Nkwen, Nuasue, Nugunu, Nulibie, Numala, Nyong, Nzime, Oku, Oroko, Oshie, Pana, Pinyin, Tchouvok, Tuki, Weh et Yemba.

......................................

C'est avec un profond regret que le Directeur Général de la CABTAL annonce le rappel à Dieu ce 04 juillet 2020 de Mme Delfine Nanfack, la Présidente du Conseil d'Administration de la CABTAL.